1 RHC Phalsbourg


Nom-prénom: Auger Bruno

    90/91 ,  Chef de Piste Helicoptères de Manoeuvre, PSO du 1° Régiment d'Hélicoptères de Combat - DAGUET .

Email:  superbennettagr@gmail.com   
 

Nom - Prénom:  GUEST Frédéric

6 RHC DAGUET pour le 1 RHC du 12/90 à 05/91.


Nom - Prénom: Dorpmund  Stéphane

6 RHC DAGUET pour le 1 RHC  10/90 à 04/91

Pilote PUMA

Email: sdorpmund@gmail.com


Historique de la base de Phalsbourg
1969 - 2000
 Daguet_1rhc.jpg

 

  • Groupe d'aviation légère du 1° Corps d'armée - GALCA 1
    Depuis janvier 1968, une escadrille de liaison opère à Nancy au profit du 1er Corps d'armée, sous la dénomination d'ELCA puis d'EL du 1er CA
    La dotation de l'ELCA en matériel est de deux MH 1521 Broussard, deux Alouette II et une Alouette III.
    Cette petite escadrille de liaison associée au personnel provenant du 3° GALAT de Rennes sert de noyau à la formation du Groupe d'aviation légère
    du 1er corps d'armée, le 1er juillet 1969, sur l'ancienne base américaine de Phalsbourg.
    Les misssions commencent au profit du 1er CA, implanté dans les II° et VI° régions militaires.Les Alouette II sont surtout employées pour des liaisons
    à grande distance: transport d'autorités militaires dans toutes les garnisons de l'est et du nord de la France.
    Son organisation théorique comprend:
      • une escadrille de commandement et des services
      • un escadron d'hélicoptères légers et d'attaque
        • une escadrille d'hélicoptères légers dotée de cinq Broussard et dix Alouette II
        • une escadrille d'hélicoptères d'attaque avec quinze Alouette III
      • un escadron d'hélicoptères de manoeuvre
        • deux escadrilles HM dotées de 20 SA330 Puma
        • un peloton de commandement avec un Puma
           
    L'escadrille d'hélicoptères légers de l'EHLA est créée le 1er septembre 1969, avec des Alouette II pour mener à bien ses missions de recherche de renseignements.
    Les premières Alouette II SA 318C à turbine Astazou sont perçues en mars 1970 en vue de la formation de l'escadrille d'hélicoptères d'attaque.
    Le 1er mai, le GALCA1 s'installe définitivement dans la partie nord de la base "Lieutenant-colonel La Horie".
    Le 5 juin, les deux premiers Puma sont affectés. Leur arrivée permet de renforcer l'escadron d'hélicoptères de manoeuvre doté jusqu'à présent de Sikorsky H-19.
    En août, le GALCA 1 reçoit un renfort de Puma ; de plus des Sikorsky H-19 du 6° GALAT lui sont affectés en surdotation, portant le total du parc à 32 machines,
    permettant ainsi de mettre sur pied une deuxième EHM. En décembre, la dotation prévue pour le GALCA 1 est enfin réalisée.
    Le 29 juin 1971, les hélicoptères H-19 sont officiellement retirés, ils restent en fait jusqu'à la fin de l'année.
    Au 1er février 1974, l'escadrille d'hélicoptères légers est entièrement équipée de Gazelle.
    Le 4 juillet 1977, la 2° EHA échange ses Alouette II Astazou contre des Alouette III provenant du GALDIV 8.
    Le 18, l'escadrille d'hélicoptères légers n° 2 et celle d'hélicoptères d'attaque du GALDIV 7 rejoignent le GALCA 1 en vue de former les futures 2° EHL et 4° EHA.
    Le 31 juillet 1977, le GALCA 1 est dissous sur la base de Phalsbourg pour former, par modification organique et nominale, le 1er RHC.

     

  • 1er Régiment d'hélicoptères de combat - 1° RHC
    Créé, le 1er août 1977, par changement de dénomination du GALCA 1, au camp La Horie à Phalsbourg, le 1° RHC est organisé en deux états-majors tactiques.
    Le premier est constitué par les 1re et 2ème EHL équipées de SA 341 Gazelle et par les 3ème et 4ème EHA avec dix-huit Alouette III SS-11 ;
    Le second comprend les 6° et 7° EHM avec vingt-deux SA330 Puma.
    A partir de mars 1978, le régiment participe à l'opération "Tacaud" au Tchad.
    Le 22 juin, il reçoit en garde le fanion du 1° GAOA et la fourragère aux couleurs de la médaille militaire lui est remise.
    En juillet 1979, la 2° EHL voit ses SA 341 Gazelle équipées de postes de tir Hot.Elle se transforme alors en 5° EHA.
    Le 1° RHC reçoit son étendard, avec l'inscription " Indochine 1946-1954", des mains du Général d'armée Etcheverry, commandant la 1° armée, le 27 juin 1980.
    La dernière Alouette III SS-11 est reversée en octobre 1982. L'EHA 4 est maintenant équipée de SA 342 Gazelle.
    Au 1er octobre 1983, le régiment est rattaché à la brigade aéromobile expérimentale, pour préparer la création d'une grande unité aéromobile à vocation antichar.
    Il reçoit un renfort de dix SA 342 Gazelle en janvier 1984, pour remplacer les SA 341 Hot au sein de la 5° EHAC.
    Le 1° RHC est intégré à la 4ème DAM, le 1er juillet 1985. A cette même date, l'équipement des nouveaux 7° RHC et 4° RHCMS entraîne de profondes modifications
    dans les moyens aériens des RHC. Le parc SA 330 Puma du 1° RHC se trouve réduit à neuf appareils. Les Gazelle sont réparties dans l'EHAP et les trois EHAC.
    La 1ère EHLR n'est créée que le 1er juillet 1986.
    Au 1er janvier 1990, le Régiment dispose de :
      • EHLR 1 ( cinq SA 341 et cinq SA 342L1 )
      • EHAP 2 ( sept SA 341 Canon et quatre SA 342L1 )
      • EHA3 , EHA4 , EHA5 ( vingt-neuf SA 342 Hot )
      • EHM6 ( neuf SA 330Puma )

Les Chefs de Corps de 1969 à 1996

Colonel CLAUSE Serge
01/07/1969 au 07/09/1972
Lt-colonel NAVEREAU Hervé
08/09/1972 au 08/09/1974
Colonel LARTIGUE
09/09/1974 au 24/08/1976
Lt-colonel BAFFELEUF Georges
25/08/1976 au 24/08/1978
Lt-colonel MARTINI
25/08/1978 au 23/06/1981
Lt-colonel PFISTER
24/06/1981 au 15/11/1981
Chef de Bataillon DURAND François
16/11/1981 au 11/01/1982
Lt-colonel ARCHAMBEAUD Hugues
12/01/1982 au 21/06/1984
Lt-colonel MORVAN Marcel
22/06/1984 au 25/06/1986
Lt-colonel DAVOUT D'AUERSTAEDT Armel
26/06/1986 au 29/06/1988
Lt-colonel MASSOU Michel
30/06/1988 au 28/06/1990
Lt-colonel HOTIER Jean-Luc
29/06/1990 à 1992
Lt-colonel LENEVEN
1992 à 1994
Lt-colonel FOUDRIAT
1994 à 1996
Lt-colonel TANGUY
1996 à 1998

Le 1er RHC participe à l’opération "tempête de désert" en 1991, ainsi qu’à toutes les grandes opérations internationales au cours des années suivantes :
en Somalie en 1993, en ex-Yougoslavie dans le cadre de l’IFOR et de la KFOR ou au Timor .........

Le 1er RHC Version 2000
La composante aérienne du 1er RHC est actuellement articulée autour de 7 escadrilles.
L’escadrille d’appui (EHAP 1) est dotée de Gazelle SA 341 gréées avec un canon de 20m/m.
Deux escadrilles d’hélicoptères d’attaque (EHA 1 et 2) assurent le combat antichar de jour grâce aux Gazelle ‘HOT’.
La fonction reconnaissance est assurée par les Gazelle de l’EHR. Cette escadrille a la particularité de compter les seules Gazelle VIVIANE du régiment.
Ces machines lui permettent d’effectuer des missions de reconnaissances de jour comme de nuit.
La partie logistique et transport est à la charge des SA 330 ‘Puma’ des EHM 6 et 1.
Dernière en date, l’E.H.O.R., qui met en œuvre les fameux Cougar ‘HORIZON’.
C’est donc en tout 57 hélicoptères, répartis en 16 SA 330, 4 Cougar ‘HORIZON’, 18 SA 342 ‘HOT’, 9 Gazelle ‘canon’ et 10 SA 342 de reconnaissance.
Outre les nombreux exercices, un 1er bilan de l’activité 2000 montre un grand nombre de détachements pour des renforts sur le porte-hélicoptères ‘Jeanne d’Arc’,
au Tchad, à Djibouti, au Cameroun et au Gabon, auxquels s’ajoutent aussi des renforts en Bosnie et au Kosovo.
Le 1er RHC a toujours pour vocation le combat aéromobile. Il doit pouvoir être projeté à une distance de 1000 kilomètres en 24 heures par avions de transport.
Les déplacements en vol des Gazelle s’effectuent par bons successifs de 400Km, qui correspondent à la limite des 2 heures de vol de la machine.
Une escadrille complète pouvant se projeter à 1000km en 6 heures !
La situation internationale ayant évolué depuis les années ’80, et à l’instar d’autres unités de l’ALAT, le régiment doit faire face à des engagements
dans des opérations ‘militaro-humanitaires’ où le contexte, souvent fort instable, nécessite la délivrance de secours aux populations civiles
par des moyens principalement militaires. Ce qui fut le cas en Somalie ou au Kosovo.
D’autre part, le 1er RHC voit sa fonction renseignement monter en puissance. Outre son escadrille de reconnaissance,
le ‘Premier’ compte maintenant des hélicoptères spécialisés dans la surveillance du champ de bataille et la collecte de renseignements : les Cougar ‘HORIZON’.

 


 
Poste de surveillance français dans le désert saoudien

Actualité

Représentation au défilé du 14 juillet 2011 à Paris.
Evènement :
* Représentation en février 2011 au Koweït pour la célébration de la fin de la guerre du Golfe.
* Représentation en février 2011 en Arabie Sahoudite.
 
5170 visiteurs ont visités ce site aujourd'hui
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Fédération Nationale des Anciens de la Guerre du Golfe